Bonjour,

Voici un premier article pour le projet « Au fil de Cépage ». Ce projet est destiné à travailler sur les vignes et cépages, anciens, rares, ou actuels. Notamment pour les (ré)développer, les préserver, et aussi pour travailler sur leurs goûts une fois distillé. Plus d’info ici :

Dans cet article vous retrouverez les documents ressources de ce projet.

Le saviez-vous ? La plantation d’une vigne pour la consommation familiale et la vinification à titre personnelle est possible.

Selon le règlement délégué 2015/560 concernant le régime d’autorisations de plantations de vigne et selon l’arrêté du 30 décembre 2015 relatif au cas d’exemption au régime d’autorisations de plantations de vignes, les plantations de vignes destinées uniquement à la consommation familiale ne doivent pas excéder 0,1 ha et ne doivent pas être exploitées par un viticulteur produisant des vins à des fins commerciales.

La plantation d’une vigne destinée à la consommation familiale doit être notifiée avant sa plantation auprès des services des douanes. Pour toutes informations sur cette démarche, consulter le site des douanes : www.douane.gouv.fr

La plantation d’une vigne à raisins de table, dont la variété ne figure pas au classement national est libre : elle ne nécessite pas de demande d’autorisation de plantation ni de notification préalable à la plantation.

Ainsi, si on part sur des rendements habituels en agriculture bio, soit 40 hectolitres à l’hectare, que l’on perd 30% lors de la vinification (car on est pas -encore- des pros), et que l’on met ça dans des bouteilles de 75cl, aura donc une production de : 0.1 ha x 40 00 x 0.70 / 0.75 = 373 bouteilles environ … bonne santé !